Le comté de Nakuru fait progresser la planification climatique en identifiant les dangers et en menant des evaluations de vulnérabilité

Posted on : 23 février 2021

Le comté de Nakuru, au Kenya, a organisé le premier atelier d’évaluation des risques et de vulnérabilité dans le cadre de l’élaboration de leur Plan d’Action pour l’Accès à l’Energie Durable et pour le Climat (PAAEDC). Il sera également intégré dans le Plan quinquennal de Développement Intégré du comté qui encadre les activités de développement des comtés kenyans.

 

Suite à l’urbanisation rapide et aux activités anthropiques, les comtés kenyans sont continuellement exposés aux impacts du changement climatique. Les risques naturels les plus courants sont liés aux conditions météorologiques, notamment les inondations, les sécheresses, les glissements de terrain, les orages, les incendies de forêt et les températures extrêmes. Les dangers ont augmenté en nombre et en fréquence, leurs impacts sur les municipalités devenant plus graves. Le comté de Nakuru, signataire de la CoM SSA, élabore actuellement un Plan d’Action pour l’Accès à l’Energie Durable et pour le Climat (PAAEDC) afin d’identifier et gérer les répercussions de tels dangers dans le comté.

Participants discutant des risques climatiques et des vulnérabilités dans le comté de Nakuru © GIZ

Le PAAEDC repose sur la participation et l’engagement continus des intervenants pour identifier et définir les risques communs, les vulnérabilités, les cibles et les actions climatiques. Suite aux restrictions liées au coronavirus, les signataires de la CoM ASS, comme le comté de Nakuru, trouvent toutefois des solutions novatrices pour continuer à mobiliser les intervenants dans la planification climatique grâce à des ateliers hybrides.

 

La directrice du comté par intérim, Mlle Grace Karanja du Département de l’Environnement, de l’Energie et des Ressources Naturelles a souligné que:

Nos principales priorités en tant que comté pour la période de 2018 à 2022 sont la sécurité des ressources en eau, la production d’énergie verte, la conservation des écosystèmes pour un développement économique durable, la sécurité alimentaire, l’infrastructure résiliente au changement climatique, la gestion des connaissances et le renforcement des capacités communautaires ainsi que la coordination des mesures de lutte contre le changement climatique.”  Le plan d’adaptation permettra au comté d’avoir une longueur d’avance grâce à la planification détaillée du PAAEDC qui repose sur des données élémentaires générées par les enquêtes de référence, les consultations auprès des intervenants et la recherche scientifique secondaire détaillée.

Avec le soutien de la CoM SSA, une action européenne cofinancée par l’Union européenne et le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération économique et du Développement , le PAAEDC du Nakuru fera partie des plans clés qui orienteront la prochaine Planification du Développement Intégré du Comté (PDIC) – le plan directeur pour la mise en œuvre de projets par le régime d’administration politique d’un comté.

Participants à l’atelier ERV du comté de Nakuru en janvier 2021 © GIZ