L’effet Lazarus : planter un arbre et contribuer au reboisement de Bouaké

Posté le : 11 juin 2019

Dans la deuxième ville de Côte d’Ivoire, Bouaké, la couverture forestière en zones urbaines est en déclin et le changement climatique assèche les ressources en eau, réduit la sécurité alimentaire et alimente de lourdes inondations. Les arbres aident à lutter contre le changement climatique et à réduire les effets de l’érosion. Ainsi, le fait de planter un arbre représente plus qu’une simple source d’eau pour la population locale de Bouaké.

En savoir davantage…

Le personnel du projet BOVIVE-CD explique comment la plantation d’arbres à Bouaké aide à lutter contre le changement climatique dans la ville (Photo: Jude Fuhnwi / Bouaké)

 

Le changement climatique a entraîné une augmentation des inondations, entraînant une érosion qui endommage les infrastructures et les ressources hydriques de Bouaké (Photo: Jude Fuhnwi / Bouaké)

Les autorités locales de Bouaké, avec un financement de l’Union Européenne (UE) et l’assistance technique de la Convention des Maires d’Afrique Sub-Saharienne (CoM SSA), élaborent actuellement des solutions pratiques et durables au changement climatique.

Le projet « Bouaké, ville verte – Coopération décentralisée », financé par l’UE, également connu sous son acronyme français BOVIVE-CD, vise à contribuer à la lutte contre le changement climatique en faisant de Bouaké une Ville Verte.

Le personnel du projet BOVIVE-CD explique comment la plantation d’arbres à Bouaké aide à lutter contre le changement climatique dans la ville (Photo: Jude Fuhnwi / Bouaké)

 

Le personnel du projet BOVIVE-CD explique comment la plantation d’arbres à Bouaké aide à lutter contre le changement climatique dans la ville (Photo: Jude Fuhnwi / Bouaké)

« Nous prenons des mesures concrètes avec les communautés, les chefs religieux et traditionnels et le département régional de l’environnement. Nous plantons des arbres et encourageons la pratique dans et autour des communautés », a déclaré Thierry Nicaise Dognondo, responsable de la sensibilisation pour le projet. « Cela fait partie plus largement de notre plan d’action sur le climat durable », a-t-il ajouté.

Les arbres aident à combattre le changement climatique en éliminant le dioxyde de carbone de l’air et en libérant de l’oxygène dans l’atmosphère.

« L’objectif est de contribuer à la lutte contre le changement climatique, mais également de positionner la ville de Bouaké en tant qu’actrice active d’un réseau d’échanges mutuels de villes au niveau sous-régional et en matière de coopération décentralisée », a expliqué Pierre Komenan, coordinateur de BOVIVE – CD.