Le district de Bamako sur la bonne voie pour développer son Plan d’action pour l’accès à l’énergie et le climat

Posté le : 30 janvier 2020
LOCATION: Bamako, Mali  13/12/2019 

LIEU: Bamako, Mali  –  13/12/2019

Le 13 décembre 2019, le District de Bamako, en collaboration avec Expertise France et l’Agence de développement régional de Bamako, a réuni ses divisions techniques, ainsi que des représentants clés du gouvernement national, du monde universitaire et de la société civile, pour annoncer sa décision de développer un Plan d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDC), dans le cadre du CoM-SSA III.

Après avoir signé le CoM-SSA en juin 2019, le district de Bamako a signé un protocole d’accord avec l’Agence française d’expertise technique internationale (Expertise France) en octobre 2019, pour collaborer au développement du PAAEDC de Bamako dans le cadre de la 3ème phase du programme.

La délégation d’Expertise France a passé une semaine à rencontrer les divisions internes du District et les partenaires potentiels afin de recueillir des informations sur les priorités, les stratégies actuelles et les projets liés à l’accès à l’énergie et à l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.

La mission a été clôturée par un événement de lancement auquel ont assisté plus de 30 participants du district de Bamako, ainsi que des représentants du gouvernement, du monde universitaire et de la société civile, ainsi que la Délégation de l’Union européenne au Mali. Les enjeux mondiaux et locaux du changement climatique ont été présentés, ainsi que les principales étapes du développement du PAAEDC pour les 3 prochaines années.

Tous les participants ont convenu de jouer un rôle actif dans le développement du projet tout en participant aux différents comités et groupes de travail, qui seront réglés sous peu.

Le District de Bamako, l’Agence de développement régional de Bamako, et Expertise France se réjouissent de travailler étroitement sur les prochaines étapes du projet, qui comprendront des études de base et des activités de renforcement des capacités au cours des prochains mois, afin d’informer et d’engager toutes les parties prenantes et sensibiliser la population.